Dossier › Animation

Page précédente

Carte blanche à Véronique Ovaldé 

En 2012, la bibliothèque départementale du Calvados donne carte blanche à Véronique Ovaldé. Née en 1972, éditrice chez Albin Michel depuis 2009, Véronique Ovaldé est une écrivaine à l’imaginaire particulièrement vif.

Le Sommeil des poissons (Le Seuil), Toutes choses scintillant (Éditions de l'Ampoule), Les Hommes en général me plaisent beaucoup (Actes Sud), Déloger l'animal (Actes Sud), Et mon cœur transparent (Éditions de l'Olivier) : cinq romans ont suffi à imposer son univers singulier, en France mais aussi à l’étranger. Elle a reçu la Bourse Goncourt du livre jeunesse avec l'illustratrice Joëlle Jolivet pour leur album, La Très Petite Zébuline (Actes Sud Junior). 

Elle participe régulièrement à des performances avec des artistes : production de multiples avec Françoise Quardon, performances avec Hervé Trioreau (Lieu Unique, Nantes, 2005), Louis Vermot (Correspondances de Manosque, 2005), lectures (festival d’Avignon, jardin des Doms, 2006). 

Et mon cœur transparent, roman paru aux Éditions de l'Olivier, a reçu le prix France Culture-Télérama 2008. Ce que je sais de Vera Candida, paru chez le même éditeur, a reçu le prix Renaudot des Lycéens, le prix France Télévisions 2009 et le Grand prix des lectrices de Elle 2010.

Son dernier roman, Des vies d'oiseaux est paru en 2011 aux Editions de l'Olivier.

Des vies d'oiseaux
 

Gustavo Izzara constate que sa maison de Villanueva a été cambriolée et décide d'appeler la police. Le lieutenant Taïbo apprend alors que la fille de Gustavo et Ida, Paloma, 18 ans, s'est enfuie avec Adolfo, le jardinier. Sa mère les soupçonne d'être venus habiter la maison en leur absence. Un roman sur les liens conjugaux, familiaux et sociaux qui se croisent et se défont.

Ed. de l'Olivier, 2011 - 19 €

Ce que je sais de Vera Candida
 

En Amérique du Sud, des femmes d'une même lignée, Rose, Violette et Vera Candida, semblent prédestinées à connaître le même sort : mettre au monde une fille et ne jamais révéler le nom du père. Chacune va se battre pour faire honneur à ce qu'elles sont : des mères décidées à choisir leur destin.

Ed. de l'Olivier, 2009 - 19 €

Et mon cœur transparent
 

Irina Rubinstein meurt dans un accident de voiture au fond de la rivière Omoko. Son mari, Paul, perd à la fois l'amour de sa vie et ses illusions, car la voiture qu'Irina conduisait ne lui appartenait pas. Le père d'Irina, que Paul croyait mort, refait surface, et Paul trouve dans les affaires de sa femme un manuel de fabrication de bombes artisanales.

Ed. de l'Olivier, 2008 - 18 €

Le sommeil des poissons

Elle attend patiemment, assise à se balancer dans sa maison à courants d'air. Elle attend que la pluie cesse enfin et que viennent à elle les hommes qui montent le fleuve à chaque saison douce, elle attend le Bikiti escroc, la Chevrolet citron et surtout Jo géant, avec son coeur tout miel... Un premier roman comme un conte doux et inquiétant.

Seuil, 2000 - 13,60 €

Couvertures et résumés : © Electre

Dossier publié le 06 février 2012 par bdp.calvados.fr

Carte blanche 2012 à Véronique Ovaldé

Les invités de Véronique Ovaldé

Cécile Ladjali à Colombelles

le 15 mai 2012


Valentine Goby à Mathieu

le 28 septembre 2012


Nathalie Kuperman au Mesnil-Guillaume

le 16 novembre 2012


Thierry Hesse à Blainville-sur-Orne

le 14 décembre 2012