Actualités

Page précédente

Les jeux vidéo, même pas peur ! 3 questions à Fabrice Lourie, chef de projet à la Cité du Jeu Vidéo

A l’occasion de la journée de formation « Les jeux vidéo, même pas peur ! » organisée par la Bibliothèque départementale du Calvados, nous avons posé 3 questions à Fabrice Lourie, chef de projet associé à l'exposition "Jeu vidéo : l'expo" actuellement présentée à la Cité des sciences et de l'industrie.

La dimension artistique des jeux vidéo est aujourd'hui reconnue, y compris dans le monde de l'art. Pourquoi ?

Le jeu vidéo offre aujourd'hui de nombreuses opportunités aux créatifs de tous genres et rassemble de nombreuses disciplines artistiques : graphisme 2D/3D, animation 2D/3D, musiques originales, vidéos (mise en scène, montage, effets spéciaux), sound design,… Mais également une nouveauté, qui est considérée par de nombreux acteur comme un Art en lui-même, le Game Design. Effectivement, le "cœur" du jeu réside dans son GamePlay, qui consiste à apporter au joueur toutes l'interactivité, actions et réactions au sein du jeu. De nombreux jeux sont aujourd'hui considérés comme ayant des GamePlays artistiques, comme Child of Eden, Flowers ou Ico. De plus, notre société contemporaine étant très infiltrée par cette ludification, de nombreux artistes détournent les icônes vidéoludiques pour les intégrer au sein de leurs œuvres… Allant des Space Invaders Street Art aux machinimas, le jeu vidéo est ainsi considéré telle une source d'inspiration très présente dans l'Art Contemporain.

 

"Jeu vidéo : l'expo" actuellement en cours à la Cité des sciences et de l'industrie est la préfiguration d'une Cité du jeu vidéo sur laquelle vous travaillez. En quoi ce concept sera-t-il novateur ?

A l'instar de l'exposition, l'angle d'approche de l'espace permanent envisagé pour traiter du Jeu Vidéo à la Cité des sciences et de l'industrie consiste à apporter aux visiteurs un décryptage de ce nouveau média qui envahit notre société. Cette fiche de lecture se doit d'être dynamique et évolutive de par le mouvement constant que suit le Jeu Vidéo. D'où notre idée de mettre en place un espace de rencontres, d'échanges et de débats pour permettre à tous les acteurs, souvent isolés, de pouvoir se retrouver et partager leur intérêt ou désintérêt sur le sujet. Du joueur consommateur au chercheur, en passant par les professionnels, les non joueurs, les parents de joueurs, l'industrie, les artistes et créatifs, ce lieu permettra à chacun de découvrir certaines facettes du Jeu Vidéo et leurs évolutions qui auront pu leur échapper.

 

Citez 3 jeux que vous emporteriez sur une île déserte.

Article publié le 18 novembre 2013 par bdp.calvados.fr

A voir : questions et réponses autour du jeu vidéo


 

A voir sur Médiathèque numérique

Game over

Depuis Pong (1972), inventé à l'origine sur un oscilloscope, le jeu vidéo est devenu la première industrie culturelle au monde. Et, avec la 3D, les kinects, les écrans tactiles et surtout Internet, sa puissance de feu s'est démultipliée. Les jeux en réseau ont ainsi créé de nouveaux types d'usages, devenant de véritables réseaux sociaux, ainsi que de nouveaux profils de joueurs, comme les "cosplays", jeunes gens costumés comme leurs avatars. Des phénomènes analysés par le sociologue Étienne Armand Amato et la jeune psychologue spécialiste des jeux vidéo Vanessa Lalo.

Documentaire de Hervé Martin Delpierre (2013)

A consulter sur Médiathèque numérique

A lire également

Informatique / Multimédia

Les jeux vidéo en bibliothèques

Jeux vidéo et bibliothèques
A l'image des bibliothèques anglo-saxonnes et d'Europe du Nord, les bibliothèques françaises se lancent à leur tour dans l'aventure des jeux vidéo. Quarante ans après le lancement commercial du premier jeu vidéo, ce loisir pratiqué en France par plus de soixante-dix pour cent de la population accède à une reconnaissance sociale et culturelle. Pourquoi et comment proposer une offre et un service de jeux vidéo en bibliothèque ? Ce dossier est là pour vous guider.