26avr.

Dossier › Animation

Page précédente

Ma Parole ! Edition 2011

Hommage à Catherine Gendrin 

Hommage à Catherine Gendrin

Hommage à Catherine Gendrin / Crédit photo : www.clair-de-lune.net

Catherine Gendrin était invitée cette année au festival de conte. Dominique Declerq son diffuseur et ami nous en avait parlé avec beaucoup d' enthousiasme et d'énergie. Nous avions hâte de rencontrer cette femme, artiste talentueuse et passionnée, dont nous ne connaissions, jusqu' à présent, que son travail d’auteur jeunesse. Elle est décédée le 12 décembre 2010. Pierre Delye, un proche de Catherine, conteur et auteur lui aussi, a accepté d’endosser le rôle de « remplaçant ».

 

Pour Catherine, chaque création était l’occasion de s’immerger dans une nouvelle culture. Quelques grands thèmes l’interrogeaient, la blessaient ou la fascinaient : l’intolérance religieuse ou politique, les femmes révoltées, passionnées, lumineuses, « les belles histoires d’amour de préférence impossibles », la rencontre entre les cultures. Catherine Gendrin est aussi l’auteur de plusieurs livres parus aux éditions Rue du monde et Didier jeunesse. 

  • Jazyâa la tapageuse. Didier jeunesse, 2010.

Au XVIIe siècle, dans une Algérie où cohabitent communautés musulmane et chrétienne, Jazyâa est une jeune fille indépendante et avide de liberté, mais surveillée par son frère. Elle tombe éperdument amoureuse d'un jeune pêcheur espagnol. L'histoire tragique d'un amour impossible tirée du spectacle Algeria. Avec une postface sur l'origine du conte.

  • Parole d’argent et fille de bois. Albin Michel jeunesse, 2008

Au bord du Nil vit une famille modeste dont le cadet, surnommé Bon-à-rien-mauvais-en-tout, est honteux de ne rien savoir faire. Il décide de s'enfuir en compagnie d'un tailleur itinérant et d'un menuisier, et découvre avec eux qu'il a un don rare : ses paroles redonnent gaieté et courage à qui les entend.

  • La grande montagne des contes chinois : fables, légendes et contes de la Chine traditionnelle. Rue du Monde, 2008

Recueil de dix-huit contes chinois mêlant à la fois fables, récits fantastiques et histoires populaires. Il dévoile ainsi les aspects paradoxaux qui émergent de l'ancienne civilisation chinoise et permet de découvrir son art de vivre et de penser.

  • La femme phoque. Didier jeunesse, 2008

Un chasseur inuit assiste à l'incroyable métamorphose d'un groupe de phoques en femmes et tombe amoureux de l'une d'elles. Il vole sa peau et l'épouse. Mais peut-on empêcher définitivement quelqu'un d'être ce qu'il est ?

  • Les contes de l’olivier : contes juifs et arabes réunis. Rue du Monde, 2007

Recueil de contes juifs et arabes évoquant des personnages mythiques, des épisodes bibliques et des figures de légende.

  • Tour de France multicolore des contes : sur le dos d’un âne. Rue du Monde, 2006

Recueil de contes qui fait escale dans de nombreuses régions et s'arrête aussi dans des quartiers où les contes viennent de loin, apportés par des familles issues de l'immigration ou par la mémoire du temps passé. Participe à l'édition 2006 de l'été des bouquins solidaires en partenariat avec le Secours populaire.

  • Voici comment sont nées les histoires. Rue du Monde, 2006

Ce texte, extrait du Tour du monde, raconte comment Dieu a fabriqué des humains très différents les uns des autres à partir d'une boule de terre. Puis les enfants sont arrivés, ayant besoin, pour s'endormir, d'histoires que les hommes se sont ensuite passées de bouche à oreille pour les amener jusqu'à nous.

  • Tour du monde des contes : sur les ailes d’un oiseau. Rue du monde, 2005

Sur les ailes d'un oiseau, deux enfants voyagent sur les cinq continents et y rencontrent les héros d'une vingtaine de contes populaires : le berger rusé du Kazakhstan, la femme-poisson de Sibérie, le jaguar au pays des Mayas, le pagne noir d'Aïwa la petit Africaine ou Huang Ho aux sources du fleuve Jaune.