Dossier › Actualités

Page précédente

Carte blanche à Jean-Louis Ezine

Carte blanche à Jean-Louis Ezine : trois questions à Philippe Delerm 

L'écrivain Philippe Delerm était le quatrième et dernier invité de Jean-Louis Ezine dans le cadre de sa Carte blanche organisée par la Bibliothèque départementale du Calvados. La rencontre a eu lieu à Hermanville-sur-Mer le 9 décembre 2011. Il a répondu à nos questions.

Après quelques 50 titres publiés, votre inspiration pour traquer et débusquer le bonheur au travers des petits riens de la vie est-elle toujours intacte ? 

Oui, mon inspiration est, je l'espère, toujours intacte. Elle s'applique au bonheur mais aussi à la mélancolie, et plus généralement à la vérité des situations, des sensations, des mots entendus. Je n'ai pas perdu l'envie d'être au monde, et je crois que s'il me fascine, le regard que je porte sur lui ne change guère.

 

Votre  travail de création vous permet, selon vous, d'être heureux, de capturer le temps et la fugacité des simples choses de la vie, cherchez-vous à ce que vos lecteurs éprouvent autant de joie que vous ?

Là, il y a un petit hiatus. Le bonheur ou le plaisir est à mes yeux davantage celui des lecteurs que le mien. Je veux dire par là que j'ai toujours considéré l'écriture, non pas comme un plaisir, mais comme une sorte de devoir, la tâche que j'avais à effectuer sur terre, puisqu'elle est la seule dont je sois capable. C'est un plaisir que j'éprouve et que je souffre un peu à transmettre.

 

Votre art et votre goût à capter poétiquement le quotidien, vous fait aussi vous reconnaître dans la peinture, la photographie, le sport. Qu'en-est-il du cinéma et de la musique par exemple ? 

Je m'explique si longuement dans mon dernier livre "Ecrire est une enfance" à propos du cinéma et de la musique que j'avoue ne pas trop avoir envie de me lancer à ce sujet. J'aime, pour aller vite, en musique, avant tout Bach, mais aussi Debussy, Fauré, Ravel, toute une époque qui est un peu mon époque mentale. Au cinéma, c'est tellement varié, mais mes films préférés sont : "Rendez-vous à Bray", "Adalen 31", "Les vestiges du jour", "Les gens de Dublin".

Mais pour revenir à la musique, je suis davantage marqué par la chanson que par la musique. J'ai toujours eu une passion pour la chanson française, de Brel à Thomas Fersen, en passant par Anne Sylvestre, Alain Souchon et... Vincent Delerm.

Article publié le 16 janvier 2012 par bdp.calvados.fr

L'agenda Carte blanche

> L'agenda

Carte blanche à Rots

29 nov.

Carte Blanche Bibliothèque

Carte blanche à Pascal Blanchard et...

Le 29 nov.  à  Rots

La bibliothèque de Rots et la bibliothèque du Calvados vous invitent à découvrir...

Flux de l'agenda