Gestion d'une bibliothèque

Page précédente

Les dons

Les bibliothèques sont souvent sollicitées pour accepter des dons de documents, elles sont aussi amenées à en proposer. Cette fiche apporte une méthode et des conseils pour gérer ces deux aspects du don en bibliothèque.

La gestion des dons reçus

  

Il faut considérer le don comme un moyen exceptionnel pour l’accroissement des collections d’une bibliothèque même de petite taille. La plupart du temps le don est très irrégulier et ne doit en aucun cas remplacer un budget reconduit annuellement.

 

Méthode

 

Informer les donateurs que la bibliothèque accepte les dons sous condition et qu’elle se réserve le droit d’en refuser. Une fois donnés, les documents sont désormais la propriété de la bibliothèque.

 

Examiner les documents en suivant les mêmes critères que pour le désherbage.

 


Les règles d'or

Il faut être aussi sélectif avec un don que s’il s’agissait d’un achat, ce n’est pas parce que c’est gratuit qu’il faut systématiquement les accepter.

Il s’agit de documents rarement adaptés à une utilisation en bibliothèque (trop usagés, contenu obsolète, niveau universitaire, mise en page démodée…).

Les collections ne doivent pas être déséquilibrées par un don massif dans un genre particulier.
 


 

Une fois le tri effectué les livres sont traités comme n’importe quel autre document.
 

Si la bibliothèque décide de refuser les dons vous pouvez réorienter les particuliers vers des associations caritatives locales.
 

A retenir :

 

  • Eviter que la bibliothèque devienne un dépôt de livres dont les particuliers veulent se débarrasser. 
  • Si une bibliothèque décide de ne pas accepter les dons il faut en informer sa tutelle.
  • Les dons de DVD et CDroms ne peuvent être acceptés car ils n’ont pas les droits de diffusion. Pour plus d’informations consultez la fiche sur les droits audiovisuels.

 

Faire des dons

 

A la suite du désherbage un petit nombre de documents peuvent intéresser d’autres établissements, la bibliothèque peut alors décider de les donner.

Il faut vérifier que cet élément soit prévu dans la délibération qui autorise le désherbage.

Dans chaque commune des organismes peuvent être intéressés (associations caritatives ou humanitaires, maisons de retraite…).

Attention il ne s’agit pas se débarrasser d’ouvrages abîmés et obsolètes mais éventuellement d’ouvrages en double, non adaptés au public de la bibliothèque, non sortis depuis des années toujours en bon état.

Avant de se lancer il faut savoir que c’est une activité qui peut avoir un coût et prendre beaucoup de temps.
 

Article publié le 05 mai 2014 par bdp.calvados.fr

A télécharger : un modèle de lettre de réponse aux donateurs

Parole d'expert

« Sachons que si les gens donnent aux bibliothèques, c’est qu’ils préfèrent laisser à d’autres la responsabilité de les jeter. Les livres ne sont pas sacrés. L’important, ce sont les œuvres de l’esprit, celles-là même que protège le droit d’auteur. Elles sont immatérielles. »  

Dominique Lahary

Dominique Lahary est l'auteur de nombreux articles professionnels. Il s'agit ici d'une citation parue dans un article du bulletin de la Bibliothèque départementale du Val d’Oise "Lire en Val d’Oise" n°52 de juin 2006.

L'astuce

La fouillothèque de Vauréal

 

Située au cœur de ville de Vauréal, la bibliothèque Des Dames Gilles propose à son public " La Fouillothèque " . Cet espace est alimenté par des dons de lecteurs pouvant être empruntés et rendus au rythme souhaité sans être comptabilisé sur la carte du lecteur.

 

A consulter aussi

Gestion d'une bibliothèque

Le désherbage en bibliothèque

Le désherbage en bibliothèque
L’emprunt du mot désherbage au langage du jardinier n’est pas innocent. Il s’agit de faire un tri dans les collections afin de garantir la vitalité de la bibliothèque.